dimanche 30 octobre 2016

"Green Lantern"

Coucou les filles
Quand on s'ennuie, on a tendance à regarder la télévision. Que sa soit pour regarder un programme qui nous plait, ou bien pour regarder le premier truc qui passe, et que j'appelle "Bruit de fond". Et bien, vu que je reste à la maison, et qu'une fois mon ménage finit, j'ai plus rien à faire, je met un film que je suis comme je peux, vu qu'à côté je fais d'autres choses. Voici quelques films que j'ai regardé, qui ont eut de mauvaises critiques, voir que des avis négatifs, mais au final ça été une bonne surprise pour moi. Je vais vous les faire découvrir au fil du temps, parce qu'il faut me laisser le temps d'écrire mes critiques. On va déjà commencer avec un héros DC Comics.
Afficher l'image d'origine
Dans un univers aussi vaste que mystérieux, une force aussi petite que puissante est en place depuis des siècles : des protecteurs de la paix et de la justice appelés Green Lantern Corps, une confrérie de guerriers qui a juré de maintenir l’ordre intergalactique, et dont chaque membre porte un anneau lui conférant des super-pouvoirs. Mais quand un ennemi du nom de Parallax menace de rompre l’équilibre entre les forces de l’univers, leur destin et celui de la Terre repose sur leur dernière recrue, le premier humain jamais choisi : Hal Jordan.
Hal est un pilote d’essai talentueux et imprudent, mais les Green Lanterns ont un peu de respect pour les humains, qui n’ont jamais exploité les pouvoirs infinis de l’anneau auparavant. Hal est clairement la pièce manquante du puzzle et il possède, en plus de sa détermination et de sa volonté, une chose qu’aucun des autres membres n’a jamais eu : son humanité. Soutenu par son amour d’enfance, le pilote Carol Ferris, Hal doit rapidement maîtriser ses nouveaux pouvoirs et vaincre ses peur, pour prouver qu’il n’est pas que la clé pour vaincre Parallax… mais peut-être le plus grand Green Lantern de tous les temps.
Finalement, ce film est pas mal. Je ne dirais pas que c'est un chef d'oeuvre, mais au moins Ryan Reynolds fait tout son possible pour qu'on est envie d'aller jusqu'à la fin. Même si on a le droit à l'histoire d'amour entre un homme et une femme qui pouvaient pas se blairer mais qui finissent ensemble, ou bien les méchants atypiques, stéréotypés, mais j'ai trouvé que c'était un film intéressant. A voir au moins une fois pour se faire son opinion.

"Jessica Jones"

Afficher l'image d'origine
Synopsis : La super-héroïne Jessica Jones s'est reconvertie en détective privé. Hantée un événement traumatisant de son passé, elle se cache à New York et se contente de sordides affaires adultère. Une nouvelle enquête va faire resurgir de vieux démons...
Avis : j'étais sceptique avant de la voir, vu que je ne connais pas du tout cette héroïne, du coup je ne savais pas à quoi m'attendre. La série n'est pas horrible, mais je ne pense pas regarder la deuxième saison, vu que le personnage de Jessica Jones est insupportable. Elle est censé être la personne qu'on apprécie le plus, vu que c'est elle le personnage principal, mais non, c'est juste pas possible. Elle est détestable du début, jusqu'à la fin.
Afficher l'image d'origine
Le seul personnage vraiment intéressant pour moi c'est le méchant, incarné par Danny Tennant, qui a été le Doctor Who pour ceux qui connaissent la série. Dans ce rôle de méchant qui peut manipuler tout le monde, il est juste génial, il n'y a pas d'autres mots pour le décrire. On voit qu'il s'est éclaté à faire ce perso, et il a des moments horribles où il manipule les gens pour qu'ils se tuent, mais il a aussi des moments de purs rigolades, et c'est pour lui que j'ai regardé la première saison jusqu'au bout.
Jessica_Jones_14425118419079
Les autres personnages, ils ne sont pas intéressants. On a une avocate, qui est en train de divorcé de sa femme, et qui couche en même avec sa secrétaire, gros cliché de base. On a la meilleure amie de Jessica, qui est une super star de la radio, qui vit dans un appartement transformé en véritable bunker. On découvre pour la première fois Luke Cage qui a maintenant sa propre série, et qui va rester un moment avec Jessica, et même s'il se montre gentil avec elle, elle s'en fiche. Elle utilise tout le monde, se met des gens à dos, mais elle s'en fout complètement, tant qu'elle a ce qu'elle veut.
J'ai vu que pas mal de critiques disaient qu'on pouvait enfin voir une série avec plein de perso féminins, Girl Power quoi. Sauf que pour moi, aucun de ces perso n'est intéressant. Au début, elles paraissent gentilles, sauf Jessica (elle est odieuse dès le début), mais au fur et à mesure, elles deviennent de pire en pire comme elle. 
MARVEL'S JESSICA JONES
Exemple : sa meilleure amie. Je la trouvais géniale, elle montrait le côté gentil de la série, mais au fur et à mesure, elle devient comme Jessica, elle envoie bouler les gens qui veuillent l'aider.
Personnellement, je pense regarder le premier épisode de la saison 2, pour voir si ça a changé, mais si c'est pas le cas, je ne continuerais pas cette série. Pour moi, le perso principal peut être méchant, détestable, comme Dr House, mais il reste attachant quand même, mais pas Jessica Jones.
A vous de vous faire votre avis, mais si je pouvais vous donner un conseil, allez regarder une autre série plutôt.
Vous avez déjà vu cette série ? Vous en avez pensé quoi ?

samedi 29 octobre 2016

"Ceux qui se cachent"

Coucou les filles
J'ai enfin terminé mon livre, et je vais vous dire ce que j'en pense du coup.
Histoire : Lorsqu'elle s'installe avec sa fille dans la petite ville d'Huntington en Virginie, Penny Conley semble au comble du bonheur. 
Elle a vite trouvé une charmante maison adossée à la forêt et un travail passionnant au bureau du célèbre archéologue Simon Van Etton dont la nièce Diana est devenue son amie. 
Deux amies inséparables même si Penny semble parfois étrange, même si elle ne dit rien de son passé et même si des ombres masculines franchissent parfois, à la nuit tombée, le seuil de sa porte... 
Jusqu'à ce qu'un soir une terrible explosion dévaste la petite maison. Alors que Penny agonise, Diana veut comprendre. Qui pourrait haïr Penny à ce point ? 
Très rapidement je me suis attaché aux personnages. Ils sont bien écrit, très intéressants, et j'ai aimé suivre cette histoire jusqu'à la fin, qui m'a beaucoup surprise je dois bien l'avouer. Au fur et à mesure, je pensais à une personne qui avait pu faire tout ça, mais arrivé à la fin, tout est tellement bien fait que j'ai été surprise par la découverte de la vérité.
Il y a bien sur une petite histoire d'amour qui se forme au fil du livre, mais je trouve cela bien amené, et pas forcé. Je trouve même ce début d'histoire d'amour très mignonne, ainsi que la deuxième. Parce que oui, il y a deux histoires d'amour qui se forment autour de ce tragique accident, mais ils ne se sautent pas dessus dès le début, à part un bisous, il n'y a pas de scène érotique, rien de pervers, et je trouve que cela change de certains livres de maintenant.
Donc pour ma part, j'ai adore, et si vous avez l'occasion de le trouver, n'hésitez pas !

mardi 18 octobre 2016

Carver

Carver
Deux frères, Pete et Bryan, décident de fêter le départ de Pete pour l'Université. Ils se donnent rendez-vous avec leurs amis Rachel et Zack à Halcyon Ridge, une ville du sud isolée dans les bois. Tous les quatre prévoient de passer quelques jours de camping. Bientôt, ils sont sollicités par un habitant local pour l'aider à nettoyer une cabane dans les bois, avec une petite rénumération à la clé. Les quatre amis acceptent avec réticence. Tout en s'acquittant de la tâche ils découvrent un film en 8MM, qu'ils vont regarder en cachette. Le film dépeint des scènes de violence dont les amis croient d'abord qu'elles sont tournées avec des trucages bon marché. Mais Bryan est le premier à comprendre que les scènes sont... réelles ... et que lui et ses amis seront les prochaines victimes.

Que dire sur ce film ? Dire qu'il serait nul, ça serait bien trop simple, mais c'est le cas pourtant.
Les personnages sont tellement insipides, qui'on se fout totalement de ce qui peut leur arriver, et encore plus quand ils meurent. On ne ressent aucunes empathies pour eux, pour ce qui leur arrive. Sans oublier de la torture gratuite, comme s'ils étaient obligés de nous en montrer autant.
On dirait que le film a été tourné dans les années 80 avec baladeur portable et appareil photo jetable à l'appuie. Mais le jeu des acteurs est tout aussi nuls, la lumière est pourrie, on voit pratiquement rien quand il fait sombre.
Je crois que le meilleur moment c'est quand une des filles écrase le tueur. Il se retrouve coincé entre deux voitures, impossible pour lui de bouger, et il meurt rapidement. Elle lui retourne son masque et on découvre que c'est un des autres qui a été tué plusieurs minutes plutôt. Le tueur arrive juste après, en disant qu'il avait bien servit comme doublure. Sauf que c'est pas possible une seconde. Le tueur est gros, alors que l'autre est mince et musclé, on voit tout de suite la différence quoi et il pense nous faire avaler ça.
Bref, à éviter.
CarverCarver

lundi 3 octobre 2016

Films tirés d'une histoire vraie !

A la fin du mois c'est Halloween, pour les personnes qui le fêtent encore, et comme il n'y a rien de mieux que de se faire peur, autant regarder un film d'horreur. Et pourquoi ne pas choisir un film inspiré de fait réels ? Voici une liste de films, si vous avez envie de préparer une belle petite fête pleine de cris, de peur, de larmes avec vos invités !
1. Massacre à la tronçonneuse (1974)
Afficher l'image d'origine
« Leatherface » est une icône des films d’horreur, et le film Massacre à la tronçonneuse est considéré comme le père du genre cinématographique. Le personnage est inspiré du célèbre tueur en série Ed Gein, qui confectionnait ses masques avec la peau de ses victimes.
2. Jeu d’enfant (Chucky) (1988)
Le script du film est vaguement inspiré d’une histoire vraie, celle d’une poupée voodoo dite vivante, « Robert the doll », laquelle appartenait à Robert Eugene Otto, un célèbre peintre Américain. L’histoire se déroule au début du 20ème siècle.
3. La colline a des yeux (1977)
Afficher l'image d'origine
Ce film est librement inspiré d’une histoire prétendument vraie qui se serait déroulée au cours du 17ème siècle en Ecosse, celle d’Alexander ‘Sawney’ Bean. Pendant 25 ans, lui et sa famille, qui vivaient dans une caverne, ont tendu des pièges à des passants malheureux afin de survivre, en les assassinant.
4. Le Silence des agneaux (1991)
Afficher l'image d'origine
Même les films de tueurs en série ont quelques éléments réels dans leur trame. Pour ce classique de l’horreur, les histoires des deux tueurs Ed Gein et Ted Bundy ont été fusionnées pour créer le terrifiant « Buffalo Bill ». Le lien entre Hannibal Lecter et l’agent Starling a été basé sur la relation entre Ted Bundy et Robert Keppel, un profileur criminel qui a passé beaucoup de temps avec Ted.
5. The Strangers (2008)
Afficher l'image d'origine
Le réalisateur du film, Bryan Bertino, a affirmé que cette histoire d’invasion de maison s’est basée sur des cambriolages réels qui ont eu lieu dans le quartier où il a grandi. En fait, il a voulu lier la fiction avec les assassinats commis par la famille Manson en 1975. On dit que le film s’inspire très fortement de Funny Games.
6. Amityville (1979)
Afficher l'image d'origine
Non seulement ce film sur une maison hantée est basé sur des faits réels survenus à la famille Lutz, mais ce fut une autre enquête menée par Ed et Lorraine Warren. Au fil des ans, le cas d’Amityville a fait un va-et-vient entre réel et fiction. La vraie histoire serait survenue entre 1974 et 1976 et se serait déroulée dans une demeure située à Amityville, à l’est de New York, aux États-Unis. Lors d’une nuit, Ronald Junior, fils aîné de la famille DeFeo, y assassina au fusil ses parents et ses frères et sœurs pendant leur sommeil. La fiction, elle, raconte qu’un an plus tard, la famille Lutz emménagea dans la maison et n’y resta seulement que vingt-huit jours.
7. L’Exorcisme d’Emily Rose (2005)
Afficher l'image d'origine
Ce film sur la possession démoniaque est une libre adaptation très américanisée de la véritable histoire de la jeune allemande Anneliese Michel, âgée de 16 ans. Elle est supposée avoir été possédée par le diable en 1968, mais ce n’est que 7 ans plus tard que deux prêtres catholiques romains ont effectué une série d’exorcismes sur elle. Elle succomba à la suite de cela.
8. Conjuring, les dossiers Warren (2013)
Afficher l'image d'origine
Les deux enquêteurs paranormaux dans le film de James Wan se basaient sur de véritables chasseurs de fantôme, Ed et Lorraine Warren, dans les années 1970. Lors d’une inspection de la maison de la famille Perron à Rhode Island, ils ont affirmé que la maison était hantée par une sorcière maléfique nommée Bethsabée Sheran. Heureusement, la poupée Annabelle n’était, elle, pas réelle.
9. La Prophétie des ombres (2002)
Afficher l'image d'origine
Cette histoire d’un journaliste qui enquête sur de mystérieux phénomènes, et notamment d’une mystérieuse créature appelée Mothman à Point Pleasant, en Virginie-Occidentale fut d’abord l’objet d’un livre de l’auteur John Keel. Le livre est basé sur les enquêtes personnelles de Keel ainsi que des récits de témoins oculaires résidents de la région.
10. Open Water (2003)
Afficher l'image d'origine
Ce film, qui raconte l’histoire de deux plongeurs qui se perdent en mer, est basé sur la fin de vie de Tom et Eileen Lonergan. Ce couple d’américains mariés plongeait dans la Grande Barrière de Corail le 25 janvier 1998, lorsqu’ils furent oubliés dans l’eau par le bateau appartenant à une société de plongée australienne. Cela a pris deux jours à l’entreprise de plongée pour rechercher les Lonergans, en vain : ils n’ont jamais été retrouvés.