mercredi 12 novembre 2014

Hitchcock présente "Histoires Abominables"

 
Quelques-unes des histoires que présente ici le maître incontesté du suspense sont typiquement policières, donc fortement assaisonnées d'arsenic ; d'autres sont macabres et cruelles, ou encore relèvent du fantastique et du surnaturel.
Mais un humour typiquement « hitchcockien » n'est jamais absent de cette anthologie qui, comme le dit si bien l'auteur, peut se comparer à un soufflé, car « elle reflète parfaitement le goût de la personne qui a choisi et mélangé les ingrédients ».

Ce recueil comprend :
Robert Smythe HICHENS, Comment l'amour s'imposa au professeur Guildea
Phillip MacDONALD, L'Amour qui saigne
Arthur WILLIAMS, Le Parfait meurtrier
C.P. DONNELL Jr., Recette de meurtre
SAKI, Sredni Vashtar
Richard CONNELL, Les Chasses du comte Zaroff
James Francis DWYER, Le Diplôme de la jungle
John COLLIER, La Dame sur le cheval gris
Robert BLOCH, Une souris et des rats
Robert ARTHUR, Le Farceur
A. M. BURRAGE, Figures de cire
Thomas BURKE, L'Épouse muette
Dorothy Kathleen BROSTER, Tapie devant la porte

Opinion : Je dois bien avouer que j'ai aimé ces petites histoires. Elles ont leur petite part de mystère, de suspense qui vous font frémir et vous donne envie de savoir la suite. Mais le problème, c'est qu'à notre époque ce genre de recueil ne peut pas vous donner autant peur qu'à l'époque où elles ont été écrites. Ce n'est pas la même époque, ni les mêmes mœurs, les gens ont beaucoup moins peur qu'avant. C'était facile de les effrayer vu qu'ils n'avaient pas toute la technologie qu'on a maintenant et qui font que plus rien nous effraie. Pourtant, ces petites histoires valent le coup. Il y a la parfaite petite dose de suspense, de peur qui s'infiltre en vous pour ne pas vous lâcher. Si vous avez l'occasion de trouver ce livre, n'hésitez pas, prenez le.

"Chantier" de Richard Bachman

Ce nom ne vous dit peut être rien, mais en fait dessous ce pseudo se cache un auteur dont j'ai déjà parlé ici : Stephen King. Pourquoi l'avoir fait publié sous un autre nom ? Je ne sais pas du tout. Mais avant de donner mon avis, voici l'histoire de ce livre.
http://www.images-chapitre.com/ima2/original/706/100706_6979046.jpg
Novembre 1973. Bart Dawes est un petit cadre américain typique, à la vie bien rangée. Son existence bascule quand il apprend que sa maison et la blanchisserie où il travaille vont être rasées, pour permettre la construction d'une autoroute. Dawes achète des armes sans sembler être conscient des motivations qui le poussent à le faire. Malgré les avis d'expropriation de la mairie, il ne fait aucune démarche pour trouver une nouvelle résidence, retardant sans arrêt l'échéance ce qui provoque des tensions avec son épouse Mary. Plus grave encore, il fait de même pour la blanchisserie alors que le patron de l'entreprise l'a chargé d'acquérir un nouveau local.

Opinion : et bien pour moi ce n'est clairement pas du Stephen King, dans le sens où je le connais en tant qu'auteur de romans d'horreur, mais là ça n'a rien à voir du tout. C'est plus un drame psychologique mais rien ne donne envie de continuer l'histoire. On peut deviner la fin bien avant la moitié du livre. J'ai même eu du mal à rentrer dans l'histoire mais j'avais quand même envie d'aller au bout donc je me suis forcée, mais le résultat est là : je n'ai pas du tout accroché à l'histoire de ce pauvre type. Il a peut être de bonnes raisons, même si pour moi au final c'est juste un prétexte rien de plus aux actions qu'il va faire par la suite.
En clair, je n'ai pas du tout aimé et du coup je vais le donner.