jeudi 25 juillet 2013

Confessions Chapitre 1

Aujourd'hui, je vais vous poster un message un peu spécial, je vais vous parlez de moi. Je ne le fais pas dans le but d'être plaint, ou qu'on ait pitié de moi, loin de là. Je sais que certaines ont un journal intime pour parler de leur vie, que ca leur fait beaucoup de bien, mais pas moi. J'en ai déjà eut, je trouve au final que ce que je dis est stupide, et j'ai passé l'âge, je pense ^^
Donc je vais commencer par le début, mais je suis désolé, il n'y aura pas de photos de moi. Je n'ai pas les moyens de vous les montrer sur mon ordinateur, ce qui est peut être dommage, mais tant pis.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Je suis née le 27 septembre 1981, après une bonne semaine de retard. J'étais une petite fragile, mais en bonne santé. Petite, j'étais maigre, je peux le dire. J'avais un poids normal pour mon âge, les collèges de mes parents m'avaient donnés un surnom : la petite poupée. En revoyant des photos de moi, j'étais une petite poupée, je dois bien l'avouer, mais en grandissant je suis devenu ronde.
Mais entre temps, avant tout ca, mon petit frère est née, le 10 septembre 1983. Quand je revois les photos de cette époque, j'étais encore maigre. Je me rappelle de ces photos où j'étais à côté de lui pour le protéger, ce qui est le cas même après autant d'année XD

Mais les années ont passées et je suis devenu ronde. Trop de gâteaux, trop de soda, trop de saloperies mangés sans restriction par mes parents parce qu'ils voulaient nous faire plaisir. Ils ne voulaient pas nous priver vu que eux, ils l'avaient été, surtout ma mère. Alors, avec mon frère, on mangeait tout ce qu'on voulait. Lui, enfant un peu rond à sa naissance est devenu maigre pendant que moi, je grossissais.

Quand j'étais petite, je me disais que c'était pas grave, quand grandissais je finirais par perdre tout ce poids en trop. J'étais naïve ^^

A l'école, on se moquait de moi. Les élèves n'étaient pas tendre avec moi, et je peux vous dire que les mots du style "grosse vache", "la truie" et j'en passe, je les ai bien connus. Je pensais qu'avec le collège tout changerait mais c'était pire. Non seulement j'étais la grosse mais aussi la pauvre. Pour éviter qu'on ne soit embêter, nos parents nous ont mis dans une école privée chrétienne. Nous ne sommes pas croyant, mais ils nous ont quand même acceptés. Sauf que voilà, mes parents étaient ouvriers, et les autres, leur parents étaient patron, secrétaire, professeur,.... donc nous étions les deux pauvres.

On n'avait pas les derniers vêtements à la mode, ni de vêtements de grandes marques, et si on avait le malheur de garder le même pull deux jours de suite, on en prenait plein la tête. Depuis toute petite, j'étais timide, mais je peux vous dire que le jour où une fille de 4éme, alors que j'étais en 6éme m'a dit de dégagé en me traitant de fille de p**e, je me suis pas laissé faire. Je l'ai frappé, mais je me suis tout de suite fait chopper par la surveillante qui m'a amené dans le bureau du directeur. Faut que je vous dise une chose, les surveillants nous détestaient aussi. Elle avait écouté l'autre m'insulter, elle a rien dit. Quand je l'ai frappé, j'ai tout pris, mais ca n'a pas été la seule fois.

Quand deux ans plus tard mon frère est arrivé, une fois lui cherchait des noises, et je l'ai aussi frappé. Et bien c'est moi qui ait tout prit, alors que c'était elle qui avait commencé en l'insultant, je vous avais dis que je protégerais mon frère, du coup j'ai pas accepté. Dans le bureau du directeur, c'est moi qui en ait pris plein la tête, et l'autre à rien eut. Tout le monde nous détestait, que sa soit le directeur, les profs, les surveillants ou les élèves. Ca été 5 ans de cauchemars. 5, parce que j'ai redoublé ne pouvant pas être au lycée. Je peux vous dire que je l'ai regretté.

Après le lycée, ca n'a pas beaucoup changé, même si là on m'insultait pas à cause de mes parents ouvriers, ca me changeait. Mais je ne suis pas resté longtemps, j'en avais marre des études, je ne pouvais plus supporter d'y aller pour voir de fausses amies. Du coup, je suis resté pendant très longtemps, en restant enfermé chez moi.

Je vous raconte pas la découverte de l'amour qui pour moi a été une catastrophe. Je suis surtout tombé amoureuse des garçons qui étaient amis avec mon frère. Au collège, j'étais tombé amoureuse d'un garçon daltonien. Il était beau, mais il s'en fichait complétement de moi. C'était déjà horrible pour moi d'être jeté, mais après au lycée ca été pire.

Je suis donc tombée amoureuse de G, un ami de mon frère. Il me plaisait tellement, j'aurais tout fait pour pouvoir le revoir. Il s'est passé un truc avec lui, pendant quelques heures où j'étais bourré, mais on n'a pas couché ensemble. On était à une fête et on dormait tous dans la même pièce. Tout le monde est arrivé, donc on a fait que quelques bisous, rien de plus. Par la suite, j'ai appris qu'il avait à ses amis, et donc à mon frère, que je me l'étais joué SM, et que je l'avais empêché de faire quoi que se soit =='


Après il y a eut A. Je le trouvais gentil, il m'avait même invité chez son oncle. Il gardait son appartement pendant qu'il était partit en vacance. Pendant deux jours je suis allé avec lui, obligeant mon père à me descendre pour aller le voir. J'ai finalement appris que c'était une combien pour ne pas rester seul. Il avait fait semblant d'avoir des sentiments pour moi, pour que la grosse vienne et qu'il ne soit pas tout seul. Avec lui, que des bisous, rien de plus, mais j'aimais bien ces petits câlins. Après tout ces déceptions, je suis resté enfermé chez moi comme dit plus haut.

Je suis aussi tombée amoureuse de J, le meilleur ami de mon frère, enfin ex meilleur ami. Je le voyais tout les jours, et pour moi c'était dur. Je voulais être avec lui, j'ai même fais des régimes stupides pour maigrir, pour qu'il me regarde enfin. Mais au final, il sortait avec d'autres filles, sauf que je crois aujourd'hui que si rien ne s'était passé, que sa soit avec moi ou avec d'autres filles, c'est parce qu'il était gay mais il ne voulait tout simplement pas se l'avouer. Ca été très dur pour moi d'avoir le cœur brisé, vu que je l'aimais depuis des mois, mais je me suis finalement fait une raison.

Je pensais qu'en grandissant tout changerait. Que les enfants idiots que j'avais connu grandirait, et donc qu'il serait plus facile pour moi de trouver quelqu'un. Tout les amis de mon frère nous ont tournés le dos pour faire leur vie, pendant que je sombrais dans une déprime totale.
Je n'avais plus confiance aux hommes, et j'avais besoin d'être seule pour ne plus souffrir, mais rien n'a changé, malgré les années qui passaient, malgré l'âge que je prennais.

Je vais arrêter là, je vous raconterais la suite plus tard !

1 commentaire:

  1. salut
    on a pas eu droit a une super bonne ambiance en tant que rondes a l'ecole en general.
    mais il faut laisser ca derriere soi
    comme tu dis tu as grandis,tu es une femme a present et il te faut avancer sinon trouver ce qui t'empeche d'avancer(en amour,dans ta vie privée,professionnelle....)
    je me permets de te conseiller d'aller parler a quelqu'un de professionnel pour t'aider car je me reconnais un peu dans ton parcours.
    je te souhaite bon courage pour la suite en tout cas

    RépondreSupprimer